*
toplf

Mission d'information sur la place des autoroutes dans les infrastructures de transport



Lors de sa réunion du 21 mai 2014, le bureau de la commission du développement durable a décidé de la création d’une mission d’information sur la place des autoroutes dans les infrastructures de transport composée de 20 membres. Lors de sa réunion constitutive, le mercredi 18 juin 2014, elle m’a désigné vice-président.

 

Le but de la mission d’information est d’établir un état des lieux du système autoroutier français, en mettant notamment en lumière les orientations et les montants des investissements consentis par les concessionnaires sur les réseaux dont ils ont la charge, de même que sur la situation et les modalités de refinancement de la dette reprise par eux de l’Etat, à compter de la privatisation. Il s’agit aussi d’engager une réflexion sur les voies et moyens de l’évolution du système autoroutier, en récusant l’idée que ses modalités de gestion puissent être structurellement figées.

 

Depuis sa création, la mission d’information a procédé à une quinzaine d’auditions dont : 
 

- M. François BORDRY, Président du Comité des Usagers du Réseau Routier National
 

- M. Pierre BERGER, Président Directeur Général de la Société Eiffage
 

- M. Philippe NOURRY, Président Directeur Général du groupe APRR et Directeur d'AREA
 

- M. Pierre COPPEY, Directeur Général du groupe Vinci et Président de l'ASFA
 

- M. Christophe SAINTILLAN, Directeur des Infrastructures de Transport et Président du conseil d'administration de la Caisse        nationale des autoroutes
 

- M. Alain VIDALIES, Secrétaire d’Etat chargé des transports.

 

Groupe d'étude sur l'Arctique, l'Antarctique et les Terres australes françaises


Au début de la législature, j'ai été nommé président du groupe d'études sur l'Arctique de l'Assemblée Nationale.

Ce groupe compte une vingtaine de députés.

A ma demande, le bureau de l'Assemblée Nationale a accepté que la mission du groupe d'études soit étendue à l'Antarctique et aux TAAF (terres australes et antarctiques françaises).

En effet, avoir un horizon un peu plus large sur une thématique spécifique ne peut qu'enrichir mon travail.

De juin 2013 à juin 2014, j'ai convoqué le groupe d'études pour de passionnantes réunions de travail au cours desquelles diverses personnalités furent auditionnées :

- Eric Canobbio, géographe, maître de conférences à Paris VIII-Saint Denis

- Pascal Bolot, préfet, administrateur supérieur des TAAF

- Michel Rocard, ancien Premier ministre, ambassadeur de France chargé des négociations internationales sur les pôles

- Philippe Folliot, député du Tarn, co-auteur de l'ouvrage « France-sur-mer, un empire oublié »

- Thierry Garcin, journaliste, chercheur, maître de conférences à HEC, auteur de « Géopolitique de l'Arctique ».

La diversité des aspects abordés – géographiques, historiques, juridiques, géopolitiques, etc. - nous a déjà permis de mieux appréhender des problématiques très techniques.

Ainsi, j'ai récemment saisi le ministre des Affaires étrangères au sujet des enjeux du projet de loi autorisant l'approbation de l'accord-cadre entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République de Maurice sur la cogestion économique, scientifique et environnementale relative à l'île de Tromelin et à ses espaces maritimes environnants.

menu hemicycle


























Pied_de_page
© Laurent FURST. Tous droits réservés janvier 2014   Plan du site / Mentions Légales  / Contact / Statistiques
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail