*

Question sur l'avenir des radios associatives

M. Laurent Furst attire l'attention de M. le ministre de l'économie et des finances sur l'avenir des radios associatives. Tout le monde aujourd'hui reconnaît le rôle essentiel qu'elles jouent pour permettre l'expression des citoyens, pour créer du lien et promouvoir nos territoires. Ces trente dernières années, elles ont pu exister grâce à la création du fonds de soutien à l'expression radiophonique. Malheureusement ce fonds est bloqué depuis 2010 alors que le nombre de radios s'est accru et que les dépenses de fonctionnement de ces structures augmentent sensiblement car elles sont aussi directement impactées par les augmentations du coût de la vie. Aujourd'hui, une baisse de cette dotation nationale fruit d'une taxe prélevée auprès des régies publicitaires des radios et télévisions est évoquée. Le secteur de la radiodiffusion associative compte actuellement 2 800 salariés et constitue le premier employeur radio en France. Ces emplois seraient directement menacés par une telle initiative. Aussi, il souhaiterait que le Gouvernement lève le gel budgétaire, renonce à cette mesure et, au minimum, maintienne le montant de l'enveloppe du fonds de soutien à l'expression radiophonique.

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail