*

Question sur les dépenses sociales

M. Laurent Furst rappelle à M. le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé du budget, que face à l'explosion des dépenses sociales liées à l'augmentation du nombre de bénéficiaires du Revenu de solidarités actives, de la prestation de compensation du handicap et de l'allocation personnalisée d'autonomie, les départements sont exsangues. Ils doivent abandonner certaines politiques publiques qui avaient fait leurs preuves dans le champ de la jeunesse, de l'éducation, de la vie associative, de l'économie sans parler des investissements routiers, aménagements et équipements reportés ou tout simplement annulés. Les répercussions sur la vie économique et sur l'animation des territoires sont dramatiques. La situation est grave, d'autant plus grave que le phénomène de paupérisation de la population avec les hausses du coût de l'énergie notamment s'amplifie chaque jour. Le Gouvernement a promis un fonds d'urgence pour les départements. Il souhaiterait qu'il prenne réellement en compte l'urgence de la situation qui touche tous les départements et débloque le plus rapidement possible des fonds. Au-delà de cette demande ponctuelle, il formule également le vœu que le Gouvernement mette en œuvre le plus rapidement possible un financement ad hoc pérenne pour la dépendance et les besoins de la solidarité.

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail