*

Question sur la surmortalité des abeilles

M. Laurent Furst attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt sur le problème de la surmortalité des abeilles. Au cours des deux dernières décennies, ont été décrites, dans diverses zones géographiques, des pertes inhabituelles d'abeilles se traduisant par l'affaiblissement marqué et la disparition d'un pourcentage élevé de colonies d'abeilles dans les ruchers, dépassant très largement le pourcentage de mortalité considéré comme normal (10 % à 15 %). Ce phénomène n'est pas sans provoquer de profondes inquiétudes chez les professionnels apicoles et dans le monde rural, en raison des fortes implications économiques qui peuvent en résulter, non seulement pour les produits apicoles, mais aussi pour les récoltes vivrières, dont, pour la plupart, le niveau et la qualité sont extrêmement dépendantes de la pollinisation, assurée de façon déterminante par ces hyménoptères. Aussi il lui demande de lui indiquer ses intentions en la matière.

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail