*

Question sur la circulation importante de stupéfiants dans les prisons

M. Laurent Furst attire l'attention de Mme la garde des sceaux, ministre de la justice, sur la circulation importante de stupéfiants dans les prisons. Alors que les peines d'emprisonnement devraient concourir à la lutte contre la récidive, à préparer la réinsertion des délinquants et criminels, et à soigner ces derniers de leurs addictions, les faits révèlent une croissance forte des détenus souffrant de polytoxicomanie et un développement des trafics au sein des prisons. Les moyens dont disposent les surveillants pénitentiaires pour lutter contre les trafics de drogue sont manifestement insuffisants au regard de l'ampleur du phénomène. Il existe un moyen efficace de lutte contre ce fléau ; c'est le recours à des unités cynophiles. Malheureusement on ne dispose que de quatre chiens de pisteurs de drogues pour les 192 établissements pénitentiaires français. Il formule le vœu que cette méthode puisse se développer plus largement. C'est une question de santé pour les détenus, de lutte contre les conduites délictueuses et violentes en prison et plus largement d'engagement contre le fléau de la drogue dans notre société. Aussi, il souhaiterait savoir ce qu'elle compte entreprendre dans ce sens.

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail