*

Question sur l'utilisation de la manne financière générée par la journée de solidarité

M. Laurent Furst attire l'attention de Mme la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes âgées et de l'autonomie, sur l'utilisation de la manne financière générée par la journée de solidarité. Dans l'attente de la création d'un cinquième risque que beaucoup appellent de leurs voeux et nécessaire pour faire face aux enjeux du vieillissement, avait été institué cette journée initialement prévue le lundi de Pentecôte. Les français ont accepté cet effort supplémentaire dans cette perspective. Malheureusement une partie des moyens dégagés par cette journée de travail contributive n'est pas affectée à la destination initiale du fonds doté mais sert à boucher d'autres déficits. C'est d'autant plus inacceptable que les besoins de créations de maisons de retraite ou de lits nouveaux sont manifestes dans la perspective du doublement du nombre de personnes âgées de plus de 75 ans dans les 20 ans à venir. De plus les EHPAD auraient besoin de personnels complémentaires. Aussi, il lui demande non seulement de mettre tout en oeuvre pour que l'intégralité des moyens obtenus par cette journée soit consacrée aux personnes âgées en perte d'autonomie et aussi que le débat sur la dépendance soit relancé. Les études et les échanges initiées par la précédente ministre en lien avec tous les acteurs concernés sur les territoires ont permis de dresser un diagnostic clair de la situation et des perspectives. Il ne reste plus qu'à trancher le mode de financement. Enfin, il souhaiterait connaître l'utilisation qui a été faite de ces crédits.

Pseudo :
User-Login
Votre E-mail